Article préc.
Format imprimé : le bouche à oreille ultra puissant
Article suivant
Rien que les faits : le média imprimé amplifie l'impact d'autres médias
Vision
23 . 09 . 18

Saisissez émotions et souvenirs sur le papier

Écrit par : Claire Morel
Plutôt que de partager les photos et vidéos d’un énième événement sur les réseaux sociaux, immortalisez vos images dans un livre animé ou un album papier. Émotion et mémorisation à la clé
1yearbook visuel.jpg

En bref

  • En apposant son logo et son nom sur un livre papier, les marques conservent une forte visibilité au-delà de l’événement
  • Avant, pendant ou après un événement, le support papier apporte un supplément d’âme
  • C’est au travers du média papier que les gens mémorisent le mieux

Laisser un souvenir palpable d’un événement grâce au papier. C’est ce que propose la société The Flipbook Factory depuis plusieurs années. L’idée : réaliser une petite saynète de quelques secondes avec un fond en arrière plan et quelques accessoires. Les participants s’animent, puis reçoivent 90 secondes plus tard un livret dans lequel leurs mouvements ont été imprimés. Tel un dessin animé, la saynète se rejoue sur les pages dès qu’on les tourne.

« Tout l’attrait du flipbook, c’est qu’on peut garder quelque chose en main ; et c’est plus original qu’une photo, explique Margot Pruvot, la fondatrice de The Flipbook Factory. Les participants sont souvent surpris par cette animation et retrouvent leur âme d’enfant. »

Conserver de la visibilité au-delà de l’événement

Le livret est couplé à un support numérique : un code QR est imprimé sur le support de façon à pouvoir retrouver la courte vidéo en ligne. « Dans une époque où elles sont sollicitées par le digital en permanence, les personnes apprécient le format papier ; elles aiment avoir un objet à montrer, pouvoir le conserver et le regarder à l’infini. C’est un souvenir indémodable qui représente un fabuleux atout pour les marques. En personnalisant la couverture avec un logo, une date, un claim ou une petite phrase, elles conservent une forte visibilité auprès des invités, même après l’événement », ajoute Margot Pruvot.

Festival, foire, salon, lancement de produit, RP, séminaire, inauguration, séminaire de motivation d’équipe, manifestation d’entreprise, etc. Les occasions sont nombreuses de faire appel à The Flipbook Factory. La société propose aussi aux marques de leur fournir une vidéo pour réaliser un livre et l’envoyer en guise d’invitation à un événement. C’est que leur avait demandé Kenzo qui voulait transposer sa nouvelle publicité de 7 secondes dans un flipbook, envoyé à 250 clients privilégiés. De son côté BNP Paribas a organisé un séminaire international, pendant lequel un thème précis avait été choisi pour l’animation flipbook.

Quant à Chanel, la marque de luxe a choisi l’animation flipbook pour faire la promotion de son nouveau rouge à lèvres en boutique. Les centres commerciaux sont aussi friands de ce type de support pour des événements annuels comme la fête des mères et pères ; une bonne façon d’apposer son logo sur un cadeau destiné à un être cher qui crée de l’émotion et entre dans les foyers.

Apporter un supplément d’âme

Véhiculer de l’émotion justement, c’est très souvent le rôle attribué au papier. Pour un événement – avant, pendant ou après – il apporte un supplément d’âme. C’est d’ailleurs le support par excellence des faire-part de mariage et de naissance. Il prend aussi le pas sur le numérique lorsqu’il s’agit de retenir l’attention et de faire passer un message.

Pour preuve, nombreux sont les pure players – Amazon, Facebook, Airbnb, Uber, Google – qui utilisent le papier pour communiquer. Magazine, courrier adressé, rapport annuel, catalogue, etc. ; les déclinaisons sont diverses.

C’est ce que développe Renaud Caillat, directeur général de la Manufacture d’Histoire Deux-Ponts dans un billet de blog : « Certains résultats de l’étude américaine en question (ndlr : étude réalisée par des  étudiants-chercheurs de l’université de Temple – États-Unis – en collaboration avec les services postaux américains) sont éloquents et parlent d’eux-mêmes. Voici ce que l’on peut principalement retenir de cette étude :

- une attention plus ciblée et plus longue du « lecteur-consommateur » sur les composants clés d’une annonce numérique ;
- un meilleur temps de réflexion et d’engagement sur la lecture d’une annonce physique (papier) ;
- une meilleure réaction émotionnelle sur le support physique par rapport au support numérique ;
- une plus grande désirabilité concernant l’attrait du contenu et du message publicitaire captés à partir du support physique ;
- une plus grande capacité de mémorisation de la source du message et du contenu de l’annonce à partir du support physique. »

Conserver une trace indélébile

Au-delà de l’émotion, il souligne aussi l’impact du papier sur la mémorisation.

Ce que confirme Sandrine Préfaut, la présidente d’Adrexo, dans une interview accordée à Stratégies : « Le support papier stimule des zones cérébrales liées à l’attention, à la rétention d’information mais aussi à la désirabilité. Le taux de mémorisation des consommateurs exposés à un message est de 39 % pour l’imprimé contre 11 % pour Internet et 18 % pour la télévision (étude Cospirit MediaTrack Adrexo 2016). »

Capter des souvenirs sur papier, c’est aussi ce que propose 1YearBook. Cette start-up fabrique des albums souvenirs pour des écoles, des universités mais aussi pour des entreprises. Totalement personnalisable, le livre peut contenir des photos, des citations et des écrits.

Perçu comme un cadeau, il permet, lors d’une manifestation d’entreprise, par exemple, de remercier les équipes pour leur investissement durant l’année. « Nous vivons dans un monde de plus en plus numérique, et les technologies actuelles nous permettent de partager des informations en toute simplicité. (...) le papier demeure le meilleur moyen d’ancrer du savoir, des souvenirs et des bons moments.

« On perd souvent une clé USB, rarement un Livre Événement personnalisé de qualité », souligne un porte-parole de la start-up sur son blog. En effet, toute la force d’un livre ou d’un album papier est de pouvoir garder une trace indélébile d’un événement. Et d’en perpétuer le souvenir.